Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Livres et cie - Page 3

  • Livre : Angels of Destruction de Keith Donohue

    angels of destruction.JPGAngels of Destruction commence par une nuit de janvier 1985, lorsque la veuve Margaret Quinn trouve une jeune fille de 9 ans qui frappe à sa porte. La jeune fille s'appelle Norah et Margaret la traite rapidement comme si elle était sa petite-fille. Dix ans plus tôt, sa fille, Erica, s'est enfuie avec un groupe radical appelé Angels of Destruction. Norah se lie d'amitié avec un garçon, Sean, qui a été abandonné par son père. Norah commence à lui montrer certaines des capacités extraordinaires qu'elle possède. L'histoire de l'éloignement et de la fuite d'Erica en 1975 est également racontée, avant que l'histoire ne revienne en 1985, alors que la famille Quinn doit faire face à la peur et au scepticisme engendrés par les étranges pouvoirs de Norah. Le roman de Keith Donohue a reçu des critiques plutôt positives, le Washington Post déclarant : "Angels of Destruction ne recule pas devant les tragédies et les séparations inévitables qui nous poursuivent.

    La coda du livre est belle et déchirante, tout en laissant ses protagonistes et ses lecteurs ouverts à la possibilité que le miraculeux, une fois entrevu, puisse se reproduire."

  • LIvre : Le grand secret des pyramides de Guizeh, de Guy Gruais et Guy Mouny

    Livre expliquant une théorie sur la conception de l'ensemble de Guizeh. Les auteurs prouvent que l'implantation des pyramides n'est pas due au hasard et que les constructeurs ne sont pas forcément les egyptiens.

    "Le grand secret des pyramides de Guizeh" de Guy Gruais et Guy Mouny, Editions du Rocher.


    Critique de l'ouvrage :
    Très bon livre , un peu ardu pour le néophite, mais expliquant une théorie sur la conception de l'ensemble de Guizeh. Les auteurs prouvent que l'implantation des pyramides n'est pas due au hasard et que les constructeurs ne sont pas forcément les egyptiens en ce qui concerne Guizeh; la théorie repose sur la géometrie de l'ensemble et elle a été verifiée par des mathématiciens.

    Les auteurs expliquent que la Grande Pyramide de Cheops serait en faite une maquette géante destinée à traverser les millénaires.pour nous laisser un message. En realité cette maquette géante représente le sous-sol du plateau de Guizeh mais pour celui qui connait le plateau et bien ça colle : un détail historique que peu de personne connaisse est le fait que devant la pyramide de Cheops on a retrouvé dans le sable une maquette miniature en granite construite en même temps que la Grande Pyramide; les égyptologues ont interprêté cette découverte en disant qu il sagissaient probablement d une maquette qui aurait servi pour élaborer la Grande Pyramide

    Le problème est que cette maquette n'est pas finie : elle représente simplement les premières galeries; en général quand on a fini de construire l'original la maquette n'a plus d'utilité et elle disparait, alors que là elle a été enfouie intentionnellement; mais s il s'agit d un message laissé par les constructeurs pour nous mettre sur la voie alors....voir aussi le livre J’ai construit la Grande Pyramide, de Christian Jacq

  • Livre : Travaux De Façade, de Virolleaud François

    Dans ce livre pour bricoleurs et Peintres en bâtiments, l'auteur nous explique que le Ravalement de façade  répond à plusieurs exigences. Car chaque bâtiment  a une architecture qui lui est vraiment propre.

    Des exemples précis peuvent être pris selon chaque enduit de façade

    • Une bâtisse ancienne : une réfection peut être faite si l’enduit ancien adhère encore. Vous pouvez la laver ou appliquer de la chaux ou une peinture colorée dans le respect des teintes prévues. Ravalement de façade Lorraine rend jeune tout ce qui fait vieux.
    • D’autre part, si l’enduit n’adhère plus, on doit le piocher et le refaire de la même manière. Certaines régions d'Occitanie sont bâties sous la forme de « village rue » et donc, de part et d’autre on retrouve des « maisons-fermes » sur chaque ruelle principale.

    Pour que le ravalement de votre façade soit une réussite, il faudrait toujours définir l’étendue des travaux. C’est du nettoyage simple au rebouchage des trous ou des fissures. Vous devrez aussi élaborer un diagnostic par un architecte, si les travaux sont d’une plus grande ampleur qu’une simple peinture sur les murs.

    Démarches administratives pour rénovations de façades

    Un devis Rénovation façade vous permet d’évaluer vos besoins. Toutefois, vous pouvez aussi rechercher des financements appropriés. Vous pouvez profiter de certaines subventions. Des démarches se poursuivent à savoir, faire le choix de votre entreprise et réclamer un devis à la suite des conseils prodigués par l’architecte. Vous déposez ensuite une demande de déclaration préalable auprès de votre mairie. Après accord du maire, faites une demande de subvention et revenez déposer l’ensemble des dossiers auprès de votre commune. Vous attendrez ensuite l’accord écrit de votre communauté avant de débuter tous travaux. Votre subvention vous sera reversée lorsque la commune aura vérifiée l’effectivité des travaux et aussi s’ils sont conformes.

    Le Ravalement de façade à Perpignan est établi selon le budget de chaque citoyen. Il faudrait toujours vous renseigner sur les coûts avant d’effectuer un ravalement.

     

    Travaux De Façade - Prescriptions Techniques Et Recommandations Pratiques - Virolleaud François,  Editeur : Cstb, Collection : Conception Et Mise En Oeuvre, 2021

     

  • Présentation du livre : Construction de maisons individuelles - gros oeuvre et second oeuvre, d'Henri Renaud

    Un ouvrage pédagogique par un professionnel du bâtiment et enseignant en CFA pour professionnels de la construction

    Extrait du chapitre : Construire en béton

    Construction de maisons individuelles.JPGConstruire en béton une maison individuelle est le plus couramment  définie par l'assemblage d'éléments de structure en béton armé constituant  les fondations, les chaînages et les linteaux, d'éléments préfabriqués servant le remplissage des murs : les blocs béton,  d'éléments constituant les planchers : les poutrelles et les hourdis, supportant les dalles de compression.

    Le béton est, rappelons le, obtenu par le mélange de granulats ou de sables, de ciment et d’eau. Le béton est produit en centrale ou sur chantier, en bétonnière. La qualité de chacun de ces éléments est déterminante pour la qualité du béton (que ce soit pour les blocs béton, les escaliers en béton, etc.) et donc de la future construction.

    L'apparition rapide de fissures dans l'élément en béton peut provenir d'une eau impure ou de sables inadaptés. Le mélange est propre à chaque élément à réaliser. Un béton avec des graviers de gros calibre sera adapté aux fondations, tandis qu'un mélange plus varié est conseillé pour les autres types de réalisations.

    Les adjuvants

    Dans le béton peuvent être incorporés des adjuvants ou additifs. Ils remplissent différentes fonctions : accélérer la prise ou le durcissement ou au contraire les ralentissent, contribuent à l'hydrofugation, améliorent la plastification de l'élément en béton. Les agents de démoulage améliorent le rendu final de l'élément en béton.

    Béton armé, béton pré-contraint

    Lorsque l'on construit en béton, le béton est soumis à une importante traction ou flexion, il est nécessaire de le renforcer à l'aide d'armatures en acier. On parle alors de béton armé. On utilise le béton armé pour les maisons individuelles, pour réaliser les planchers et les fondations.

    Lorsqu'on recherche une résistance accrue, par exemple sur de très grandes portées, on recourt à du béton précontraint. Les armatures ou les câbles sont tendus avant la mise en oeuvre du béton. Cette technique est toutefois rarement utilisée en maison individuelle.

    Les produits en béton

    En petite quantité, le béton est fabriqué sur chantier, dans des bétonnières. Mais pour la réalisation de bâtiments entiers, cette solution est impraticable. On peut alors soit acheter des produits finis en béton (blocs béton, poutres béton...), soit passer commande auprès d'une centrale à béton, avec livraison en bétonnière.

    Un ouvrage pédagogique par un professionnel formation de devis constructeur de maison à Perpignan et enseignant en CFA

    Construction de maisons individuelles - gros oeuvre et second oeuvre, Henri Renaud, Eyrolles éditions, 2009

  • Avis sur le livre : Anna K. traduit du catalan par Marie-José Castaing

    Il arrive parfois que ce qu'évoque la combinaison d’un simple prénom et d’un patronyme épouse à la perfection les caractéristiques du personnage ainsi nommé : Anna K. est sans nul doute tout aussi fascinante que sa dénomination et l'ouvrage, qui retrace par le menu l'existence tour à tour mouvementée et paisible de cette création littéraire hors normes, se présente comme une biographie intime et une fresque familiale déjantée, entre domesticité domptée et romanesque débridé.

    Profondément hybride, proche et lointaine, affreusement quelconque et pourtant captivante, Anna K. résiste à toute tentative d’enfermement dans un résumé ; disons que l’intégralité du roman repose sur l'histoire d'une famille marquée par un incontrôlable
    fatum et dont les péripéties tragi-comiques, loufoques et sauvages valent bien celle des mythiques Atrides : relations incestueuses, cellules familiales détruites et recomposées, meurtres inattendus et morts subites vouées à se répéter, confusions générationnelles, mélange des genres, sexualité cocasse et débridée (digne de certains passages de Patty Diphusa, la Vénus des lavabos), vengeances, tendresse et sagesse... Quand trois petites orphelines (l'une d'entre elles, Anna, sera plus tard la mère d’Anna K.) commettent un crime habilement prémédité afin de se débarrasser d’un neveu par trop encombrant, le rouage infernal de la malédiction se met en mouvement et l’histoire peut débuter. Nul besoin de déflorer l’intrigue, ne serait-ce que par égard pour les lecteurs à venir : contentons-nous de les mettre en garde, quel que soit leur sexe, leur genre, leurs penchants sexuels ou leurs préférences littéraires, car ce n'est qu'une fois dans le récit que l'on prend conscience de l'impossibilité d'en sortir.

     

    De la prédestination au libre arbitre, du hasard à la coïncidence, Martí Rosselló joue sur de multiples registres psychologiques, philosophiques et littéraires, dans une langue sobre et directe, où chaque mot semble avoir été pesé, choisi avec un soin perfectionniste. Lui-même, par instants, semble être sous le charme de sa création (ainsi que la plupart des hommes et des femmes qui croisent la route d’Anna K., et qu’elle ne se prive pas d’envoûter), même s’il sait s'en détacher, non sans ironie, pour mieux déconstruire et analyser ses erreurs, son ubris et ses manquements - il reste que le roman est dédié, justement «à Anna K., sans son autorisation», preuve de l'irrésistible attrait qu'exerce le personnage, jusqu'au point d'échapper à son géniteur et de lui faire croire qu’elle dépasse la fiction. Martí Rosselló, dont c'est là le premier roman traduit en français, nous offre un inclassable chef d'oeuvre - mais qui, de l'écrivain ou de sa créature, doit-on réellement remercier ?...

    Anna K. traduit du catalan par Marie-José Castaing,  Tinta blava, 2005

     

     

  • Avis sur le livre : Un lien très compromettant, de Phillip M. Margolin

    Je suis une fille qui ne lit presque que des thrillers et j'avoue que j'ai eu beaucoup de difficulté à suivre ce roman. Je ne dis pas qu'il est mauvais, selon moi il est très bon, mais le nombre de personnages qui se retrouvent dans ce roman est un peu exagéré, car à un moment donné je ne savais plus où j'en étais... J'ai même dû faire un résumé de chaque chapitre pour me retrouver dans l'histoire et j'ai même encore quelques questions qui sont sans réponses. Je trouve aussi que certains chapitres sont trop longs et d'autres trop courts... Les moments où les chapitres sont trop longs c'est parce qu'il ne se passe pas grand-chose... Et j'ai remarqué aussi que la traduction parfois laissait à désirer et nous faisait perdre quelques parcelles de l'histoire...

    Dans le roman quand il y a des références aux autres livres de l'auteur, j'aurais aimé les retrouver en annexe à à travers un cours résumé. J'aurais peut-être eu plus de facilité à m'y retrouver ...

     

    Un lien très compromettant, de Phillip M. Margolin, Albin Michel, 2005