Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les Matins de Jénine de Susan Abulhawa

matin.JPGVoilà un roman qui raconte, à travers l'histoire d'une famille, la tragédie qu'a connu le peuple palestinien depuis 1948 et l'évènement qu'il appelé "al-nakba" ( la catastrophe, faisant référence à la création de l'Etat d'Israël).

1948, c'est l'année où Ein Hod, village planté au milieu des plantations d'oliviers, est vidé de ses habitants palestiniens. Parmi eux, un jeune couple, Dalia et Hassan, et leurs jeunes fils, Youssef et Ismaïl. Ce dernier, encore bébé, disparaît dans la cohue. En réalité, il a été enlevé par un soldat car lui et sa femme ne peuvent pas avoir d'enfant. Ismaïl devient David.

Le personnage central de ce roman n'est pas David mais Amal ("espoirs" en arabe), la jeune soeur d'Ismaïl et Youssef, née quelques années après dans un camp de réfugiés à Jénine. La vie d'Amal est un résumé de toutes les tragédies qu'ont connues les Palestiniens depuis plus de cinquante ans.

Camp de réfugiés, guerre des six jours, être Palestinien dans le Liban du début des années 80, exil américain, voilà les grandes lignes de la vie d'Amal. C'est avec Amal qu'Ismaïl-David renouera avec ses racines palestiniennes.

"Les Matins de Jénine" est un beau roman, difficile à lâcher une fois qu'on est entré dans l'histoire. J'ai déjà lu des livres sur l'histoire de la région et les Palestiniens mais c'est la première fois qu'il s'agit d'un roman. Ce roman est une belle découverte et figure sur la liste de mes coups de coeur 2009.

Écrire un commentaire

Optionnel